TERRA, un projet pour l'agriculture du futur

26/12/2015 18:17

 

La faculté de Gembloux  Agro-BIO Tech lance un projet multidisciplinaire d’envergure qui ambitionne, rien de moins, que de réinventer l’agriculture.

A l’initiative d’Eric Haubruge, son vice-recteur, « Terra » va s’atteler à repenser l’agriculture dans une approche globale.

Plus de 200 chercheurs et professeurs vont travailler de concert autour de trois Centres d’Appui à la Recherche et l’Enseignement (CARE) qui correspondent à trois grands domaines d’expertise de l’Institution. Cette grande plateforme représente un investissement de quelque 20 millions €

Agriculture is Life

Déjà opérationnel dans une ferme expérimentale, ce premier centre est dédié aux recherches visant à développer des alternatives de production et de transformation des agro-ressources en intégrant les nouvelles contraintes techniques, économiques, sociales et environnementales. L’objectif est de permettre aux populations de disposer de ressources alimentaires locales de qualité et financièrement accessibles, de préserver la biodiversité, d’économiser les ressources en eau, d’éviter la dissémination de substances toxiques dans l’environnement, de réduire la dépendance énergétique des exploitations agricoles et de remodeler des paysages cohérents.

 

Environment is Life

Huit stations expérimentales (écotrons - phytotrons) seront construites et permettront de reproduire les climats extrêmes et changeants en modifiant de nombreux paramètres (humidité, température, pluviométrie, composition atmosphérique, l’exposition à tel ou tel insectes nuisibles,…) afin de prédire comment une plante réagira aux changements à venir sur les systèmes de production agricole et sur la diversité biologique.  Cet outil, techniquement complexe et coûteux (400.000€ par cabine) sera unique en Europe.

 

Food is Life

S’articulera autours d’ateliers avec des équipements professionnels, de laboratoires d’analyses et de locaux dans lesquels travailleront les chercheurs. L’objectif est de mettre au point des procédés de fractionnement, de purification et de transformation des agro-ressources, opérations qui constituent des étapes essentielles pour le développement de biomolécules, à la fois dans une optique de recherche et dans une optique de soutien au développement d’entreprises innovantes.

 

Comme on le voit, il s’agit d’un projet d’envergure appelé à générer une nouvelle dynamique de recherche au service de la société dans son ensemble.

« Terra » sera davantage qu’un centre de recherches. Le projet est conçu sur un modèle d’outre-atlantique, ce qui signifie que les entreprises auront la possibilité de venir s’installer autour de l’université pour utiliser les équipements techniques et scientifiques des chercheurs. Synergie donc…

Il reste peu de place autour du site mais il faut s’attendre à d’autres investissements immobiliers à venir dans les parcs alentours ; à Gembloux, aux Isnes et à proximité du nouvel incubateur Food is Life de Sambreville qui a été conçu pour accueillir les spin-offs et start-ups actives dans le secteur de l’agro-alimentaire.

 

 

Sources :

Contact