Sigebert de Gembloux

30/04/2015 12:33

SIGEBERT de Gembloux

Né en pays roman vers 1030, Sigebert fut présenté très jeune par ses parents comme oblat à l’abbaye bénédictine de Gembloux où il reçu une excellente formation intellectuelle.

Envoyé à l’abbaye saint Vincent de Metz il en devient l’écolâtre (directeur de l’école monastique). Il s’intéresse aux lettres sacrées et profanes et y demeure une trentaine d’années avant de regagner Gembloux.

Son œuvre, écrite en latin et en flamand, est importante. Elle compte des ouvrages hagiographiques qui répondent à la demande spirituelle de l’époque. Il écrit aussi des ouvrages de polémique concernant le conflit qui oppose la papauté et le clergé de Liège en prenant position contre le pouvoir pontifical.

C’est surtout comme chroniqueur que Sigebert est resté dans l’histoire. Il composa des Gesta abbatum Gemblacensium (1071) qui rapportent ce qu’il connaît de la gestion de l’abbaye par ses premiers abbés.

Son ouvrage le plus célèbre, et historiquement très précieux, reste sa Chonographia , une chronique universelle des événements les plus importants entre 380 à 1111, qui continue en fait celle de saint Jérôme. Commencée après 1083, il la publia en 1105, et la continua ensuite jusqu’en 1111. Cette chronique fut très populaire pendant la fin du Moyen-Age. Elle fut souvent recopiée et finalement imprimée lorsque la nouvelle technologie de Gutenberg fut disponible (1513).

Le moine Sigebert s’est éteint à Gembloux le 5 octobre 1112

Sigebert de Gembloux

Sources :

Denis COUTAGNE, « SIGEBERT DE GEMBLOUX (1030 env.-1112)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 avril 2015. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigebert-de-gembloux/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sigebert_de_Gembloux

 

Place Saint-Guibert   (C) André Mohimont in Gembloux magazine n° 4  - août 1985

Contact