Émigration au 19e siècle

08/12/2019 15:54

 Émigration  de Wallonie au 19e siècle.

 

Contexte économique et social de l’époque.

Dans cette période de crise agricole, quelque 15.000 personnes, pour la plupart en Wallonie, ont succombé au rêve américain entre 1850 et 1861.

La Belgique traverse alors une grave crise économique particulièrement pénible pour les petites gens de nos campagnes. En cause, notamment, l’arrivée massive sur le vieux continent des céréales en provenance des pays neufs ; les progrès nautiques permettant de transporter ces denrées rapidement et à moindres frais. Comme ailleurs, de nombreux champs de la région de Gembloux durent être convertis en prairies. Des cultivateurs endettés vendirent leurs biens fonds et décidèrent de s’installer en Amérique du Nord, en Argentine ou ailleurs.

En province de Brabant et dans le nord namurois de nombreux villages (Gembloux, Grand-Leez, Meux, …) vécurent une émigration d’une partie de leurs habitants vers des terres lointaines et plus prometteuses.

Les armateurs d’Anvers menèrent alors une vaste campagne de recrutement, surtout dirigée vers le Wisconsin  -mot d’origine amérindienne « ouisconsin » qui signifie « lieu où il y a de l’herbe » - en particulier les environs de Green Bay.

Cette vague migratoire, circonscrite dans le temps et l’espace, fut à l’origine de la seule colonie wallonne de quelque importance aux Etats-Unis.  Aujourd’hui, la population d’origine Belge s’étend sur un triangle formé par Bay Settlement, Sturgeon Bay et Algoma, couvrant les comtés de Door, Brown et Kewaunee.

La mortalité fut importante à bord des bateaux et certains émigrés furent recrutés de force dans l’armée américaine durant la guerre de Sécession (1861-1865).

 

Un cas parmi tant d’autres à Corroy-le-Château.

Lambert Joseph ANDRÉ, né à Corroy-le-Château le 25/10/ 1827 et sa femme Albertine BRUYERE  née elle aussi à Corroy en 1833. Mariés le 16/11/1854 ils émigrèrent en 1856 à bord du « Françis B. Cutting ». L’embarquement eut lieu à Anvers le 13 mars 1856 et le navire accosta à New-York le 28 avril 1856 après 45 jours de mer.

De 1860 jusqu’en  1863 on retrouve leur trace comme agriculteurs dans le Wisconsin (Humbold township, Brown county). En 1880, il est signalé comme agriculteur, toujours dans le Wisconsin (city of Green Bay, Brown county). Le couple eut trois enfants : Mélissa ANDRÉ, née en 1855, Joseph ANDRÉ né le 20 octobre 1856 et Alfred Joseph  ANDRÉ né le 12 mai 1878 à Green Bay.

Contact